Critique du film Allemagne Année Zéro par Groupe Marie F., Salomé S., Hélène X., Fiona P.

(actualisé le ) par A. Beillard et S. Dufraisse, publié par M. HERY

Les aspects positifs :

  • La vision à travers les yeux d’un enfant du lendemain de la guerre même du coté nazi, nous pouvons ainsi découvrir que la guerre a été déstabilisante pour les bourreaux ainsi que pour les victimes.
  • Le film est dénué de sentiments, ce qui permet une vision plus objective, et qui par la même occasion, le rapproche plus de la réalité et d’un film historique que d’une fiction. Cette absence d’émotion témoigne, presque autant que les images, de la dureté des conditions de vie, et même de survie, de cette Allemagne d’après-guerre.

Les aspects négatifs :

  • C’est long, beaucoup de moments restent vides et sans intérêt apparent pour le fil de l’histoire.
  • Un film qui reste dur, à voir comme à comprendre.

Edmund, victime de l’idéologie nazie ?
Oui, comme on le voit très clairement, puisqu’il subit une pression intense, telle qu’il en vient à tuer son père, croyant comme on le lui a inculqué, que les dits faibles ne méritent pas de vivre et qu’ils nuisent au pays. Il finit par se suicider, symbole ultime de la victime, ne pouvant supporter, en tant qu’enfant, cette idée, qu’il a mis en pratique.

Musique ?
Musique très imposante, et beaucoup trop saturée, qui relève du dramatique.

Vision de la famille ?
La famille, à l’image de l’idéologie nazie et du système politique qu’elle prône, a pour unique but de survivre, et chaque individu se doit d’aider à cette survie familiale, comme une meute de loups.