L’institut du Monde Arabe

par A. Beillard et S. Dufraisse, publié par M. HERY

L’institut du Monde Arabe

Jean Nouvel est né le 12 août 1945 en France, c’est aujourd’hui un architecte français contemporain de renommé internationale( Espagne Allemagne Japon Suisse...). Passionné de peinture il s’est fait orienté par ses parents dans l’architecture et est rentré au Beaux Arts à bordeaux en 1966. Il est diplômé en 1972. De plus son art architectural est influencé par ce de Paul Virilio et Claude Parent. Grâce à sa renommé internationale il fonde son agence d’architecture avec François Seigneur. L’objectif principal de cette agence est de créer un plaisir et une émotion du lieu en associant l’environnement et l’architecture pour rendre un tout harmonieux. Son envie de surprendre par ses bâtiment singulier et intégrés à la nature permet un accès à l’art en jouant avec l’illusion entre peinture et architecture. En parallèle avec sa passion, il entreprend une vie militaire comme le montre son grade d’officier de l’ordre nationale du mérite en 2006 et celi de la légion d’honneur en 2010. Néanmoins il se reconcentre sur l’architecture comme le montre ses diverses réalisation : la tour bleu à Charles Roi, la tour Agbar à Barcelone... cependant sa plus grande œuvre est Mittérandienne est : L’institut du monde Arabe.
L’institut du monde arabe est inauguré en 1987 car le gouvernement français à jugé qu’il n’ y avait pas de représentation du monde arabe dans le pays. Ce bâtiment a donc pour vocation de convoie les valeurs spirituel et culturel du monde arabe, ainsi que les échanges franco arabe dans le domaine des sciences et de la technologie. Intégré dans l’urbanisme parisien il prolonge l’ensemble des bâtiments de l’université de Jussieu tout en marquant sa différence grâce à sa façade Moucharabiehs. Le concept du Moucharabiehs est un dispositif de ventilation naturel fréquemment utilisé dans l’architecture traditionnelle des pays arabe . Ce sont à l’origine des panneaux ajourés fait de petits morceaux de bois emboîtés. Ils étaient originellement utilisés pour fermer les fenêtres et les balcon donnant sur l’extérieur dans le but de voir sans être vu. Jean Nouvel s’en ai donc inspiré pour construire l’institut du monde arabe qui contient 250 Moucharabiehs dont le mécanisme est actionné et réajusté électroniquement toute les heures pour s’adapter à la luminosité et créer un jeu de lumière.
Le projet a été financé par les états arabes et la France dès 1980 d’une valeur estimé à 341 millions de francs. Le coup de ce bâtiment n’est donc pas élevé puisque plusieurs acteurs y ont contribués. Le monument ce situe au coeur du quartier latin face à l’île saint louis, offrant une vue sur la cathédrale Notre Dame. Le bâtiment est de forme rectangulaire, et est recouvert principalement de verre avec des motifs maghrébins : 240 Moucharabiehs dont la moitié des diaphragmes le composant sont mobiles. Elle fait 26 900 mètres carré en superficie : ce qui est immense pour ce type de monument. Une rénovation a été faite 30 ans après l’inauguration l’état redonne de l’éclat à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur mais aussi à l’adapter au développement qu’à connu le monde arabe. Les Moucharabiehs ont également connu une rénovation car il ne fonctionnait plus.

(sources imarabe.org / documents distribués, wikipedia / evous.fr)

Agathe M., Magalie G., Clara A., Sarah S., Chloé B.